Le marché noir des gaz réfrigérants progresse en Europe.

Ses recettes financent le crime organisé, menacent les petites entreprises de l’économie ordinaire et constituent un frein dans la réalisation des objectifs climatiques .

Il nous faut agir maintenant.

À propos

Quel est le problème?

L’Europe est confrontée à un grave problème, pourtant dissimulé. Chaque année, une large quantité de gaz réfrigérant est l’objet de trafics illégaux dans les pays d’Europe: jusqu’à 34 millions de tonnes d’équivalent CO2, soit 33 % du quota légalement autorisé. Cela équivaut à ajouter 25 millions de voitures sur les routes européennes, soit le nombre total de voitures en Espagne.

Les HFC – hydrofluorocarbures – sont utilisés dans les systèmes de réfrigération et de climatisation, comme agents gonflants dans les sprays, les mousses et les matériaux isolants, et comme agents d’extinction des incendies. Ce sont des réfrigérants extrêmement efficaces.

En raison du fort potentiel de réchauffement climatique (PRP) de certains réfrigérants HFC, leur consommation est progressivement réduite. En Europe, cette réduction progressive s’opère au moyen de quotas, lesquels favorisent un passage progressif à des alternatives à plus faible PRG.

Ces quotas sont contournés par les organisations criminelles, qui tirent de larges profits du marché noir et et de l’absence de contrôle des plateformes de commerce électronique. Par-là, ils augmentent la quantité de HFC avec fort potentiel de réchauffement climatique (PRP) en circulation en Europe. Les cargaisons illégales contiennent souvent des produits tels que les HFC R-134a, R-404A, R-410A, R-32 and R-407C. Bien que ce réfrigérant de première génération soit interdit dans l’UE, le HCFC R-22 est également importé de façon illégale.

Sur la base des recherches menées par le cabinet de conseil Oxera, l’EFCTC a identifié deux brèches dans les flux commerciaux qui pourraient dissimuler des HFC illégaux, s’élévant à 34 millions de tonnes d’équivalent CO2, soit 33 % du marché légal de l’UE. L’agence d’investigation Kroll a pu établir des preuves concrètes de plus de 4,7 millions de tonnes d’équivalent CO2 d’importations illégales de HFC.

L’Europe ne peut pas atteindre ses objectifs en matière de lutte contre le réchauffement climatique si rien n’est fait pour stopper ce phénomène.

 

Nous devons maintenant agir ensemble et prendre des mesures. Le marché noir des HFC doit être démantelé.

Les données

Que savons-nous?

Quelle est la taille du marché noir? Et où les HFC illégaux ont-ils été arrêtés?

Pour en savoir plus, plongez-vous dans la question ci-dessous.

Avons-nous besoin des HFC ?

En savoir plus

Récits

Une série animée en quatre parties

Actualités

Contactez-nous – Arrêtons le trafic

Si vous avez connaissance d’activités illégales ou quelques suspicions, signalez-les-nous. Nous protègerons votre anonymat et entamerons une enquête.

Ligne d'action

Pour cela contactez-nous par ce lien.

Visiter le portail

Pour plus d’information, écrivez-nous.

Contactez-nous