Aujourd’hui, nous avons besoin de HFC


Découvrez pourquoi ci-dessous

En raison de leur impact sur les GES, l’UE s’est engagée à réduire progressivement les emissions de HFC grâce à un système de quotas gérés dans le cadre du règlement sur les gaz fluorés, qui est entré en vigueur en 2015.

D’ici 2030, l’UE vise à réduire progressivement les émissions de HFC de près de 80 %.

Mais pour l’instant, nous en avons encore besoin.

Cependant, la combinaison unique de propriétés des HFC contribue à des chaînes de valeur essentielles dans lesquelles le contrôle du refroidissement et du chauffage est primordial.

Les HFC ne sont ni inflammables, ni toxiques, ni appauvrissant la couche d’ozone, ils sont efficaces sur le plan énergétique et possèdent un large éventail de propriétés thermodynamiques qui permettent des applications adaptées à diverses conditions climatiques et thermiques. Pour certaines utilisations, les HFC restent la meilleure option.

Ce n’est pas la première fois que l’industrie procède à une transformation massive des réfrigérants.

Les HFC ont été développés comme alternatives aux chlorofluorocarbures (CFC), des substances appauvrissant la couche d’ozone qui ont été progressivement éliminées depuis 1996 dans le cadre du protocole de Montréal.

Les HFC ont résolu le problème de l’appauvrissement de la couche d’ozone, mais ont en général un potentiel de réchauffement planétaire (PRP) élevé.

Pour atteindre les objectifs climatiques de l’UE, différents réfrigérants sont nécessaires : l’UE est en train de passer à des HFC plus récents à faible PRP, à des réfrigérants naturels, ainsi qu’à la prochaine génération de réfrigérants, appelés hydrofluorooléfines (HFO).

Le réfrigérant universel par excellence n’existe pas. Le défi consiste à trouver le bon réfrigérant à faible PRP pour chaque application.

Certains équipements, tels que les systèmes de climatisation automobile, utilisent des HFO en Europe depuis 2017.

D’autres, tels que les systèmes de refroidissement industriels, mettront beaucoup plus de temps à s’adapter en raison de la durée de vie relativement longue des équipements. Se débarrasser d’équipements qui fonctionnent encore n’aide pas non plus à atteindre les objectifs climatiques.

Cependant, les HFC illégaux retrouvent leur chemin, érodant les progrès vers des réfrigérants à faible PRP.

C’est pourquoi il est si important de mettre un terme aux HFC illégaux.

Contactez-nous – Arrêtons le trafic

Si vous avez connaissance d’activités illégales ou quelques suspicions, signalez-les-nous. Nous protègerons votre anonymat et entamerons une enquête.

Ligne d'action

Pour cela contactez-nous par ce lien.

Visiter le portail

Pour plus d’information, écrivez-nous.

Contactez-nous