Récit 4

Ce que nous pouvons faire pour éradiquer le marché noir des HFC

Les importations illégales de HFC se produisent de plusieurs façons.

Les approches comprennent la contrebande, les erreurs d’étiquetage, l’utilisation abusive du système de transit de l’UE, la contrefaçon ou l’utilisation de cylindres jetables.

C’est ce qui rend cette activité si attrayante pour les criminels. C’est sa facilité. Et les gains commerciaux qui sont énormes. Tant pour les criminels que pour les commerçants.

Mais il existe des règles simples à suivre pour éviter les HFC importés illégalement.

En tant que fabricant et commerçant, utilisez votre intuition. Si quelque chose semble suspect, c’est probablement le cas.

Achetez uniquement auprès de sources réputées. Vérifiez ses antécédents si vous n’êtes pas sûr. Si quelqu’un fait un appel téléphonique et propose des achats de HFC « uniquement en espèces », refusez simplement à l’offre et signalez-la à la ligne d’action EFCTC. Selon l’agence d’investigation Kroll, les 228 signalements remontés à la ligne d’action au cours de ses dix premiers mois d’activité ont probablement permis d’éviter la mise sur le marché européen de plus de 4,7 millions de tonnes d’équivalent CO2.

Par ailleurs, n’achetez que des bouteilles conformes aux spécifications de l’UE. Si quelqu’un propose des HFC et ne demande pas de caution pour la bouteille, le produit est probablement illégal. Les bouteilles à usage unique sont certainement illégales, alors refusez-les. Mais elles sont toujours en circulation – la majorité des signalements adressés à la ligne d’action de la FECC concernaient des bidons de HFC non rechargeables.

Si vous utilisez des HFC pour l’entretien, notez où vous les avez achetés et quand vous les utilisez. Cette obligation est prévue par la réglementation européenne.

Nous devons également améliorer l’application de la législation. Il faut commencer par revoir les processus existants afin de renforcer les contrôles sur le terrain.

Les fonctionnaires des douanes doivent pouvoir consulter le registre des HFC en temps réel. Ils doivent voir si un importateur est enregistré et combien il a déjà importé.

Il faut que tout le monde connaisse le problème et soit conscient des conséquences. Tant que la contrebande de HFC ne sera pas considérée comme un gros problème, les contrôles douaniers seront moins suivis qu’ils ne le devraient.

Nous avons besoin de meilleurs moyens pour suivre les activités illégales, poursuivre les contrebandiers et appliquer des amendes et des sanctions plus élevées.

Si nous unissons nos efforts, nous deviendrons un mouvement fort. Un mouvement qui éradiquera le dangereux marché noir des HFC.

 

Nous sommes dans ce domaine ensemble.
Ensemble, mettons fin à la contrebande de HFC. Maintenant.