Récit 1

Un marché noir en plein essor en Europe

Le marché noir est en plein essor en Europe.

Dissimulé mais dangereux et menaçant, il est régi par des organisations criminelles. Ce marché noir fait la contrebande de gaz réfrigérant. Ces gaz sont des hydrofluorocarbures (HFC). Ils sont utilisés principalement dans les réfrigérateurs, les systèmes d’air conditionné, l’aérosol et les extincteurs d’incendie.

Depuis 2015, les HFC sont moins utilisés en Europe à mesure que des alternatives ont été développées. Les HFC ne représentent plus qu’un petit pourcentage des gaz domestiques. De nombreux pays se sont engagés à réduire l’utilisation des HFC à fort PRP afin de minimiser leur impact sur le climat.

L’Union européenne s’est elle-même engagée en mettant en place un système de quota prévu dans le réglement sur les gaz fluorés, entré en vigueur en 2015. D’ici 2030, le PRP total des HFC sera réduit de près de 80 % en Europe.

Le marché noir va à l’encontre des objectifs pris en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Il compromet les efforts pour trouver des alternatives plus respectueuses de l’environnement et empêchera l’UE d’atteindre son objectif zéro-carbone d’ici 2050.

Selon les données de 2018, date du dernier resserrement des quotas, ce marché noir pourrait avoir un impact allant jusqu’à 34 millions de CO2eqT. Cela équivaudrait à ajouter 25 millions de voitures sur les routes de l’UE, c’est-à-dire toutes les voitures circulant en Espagne. Si le potentiel de réchauffement climatique des HFC illégaux était mesuré en même temps que celui des États membres de l’UE, le marché noir serait le 20e émetteur de CO2 de l’UE (au-dessus des émissions annuelles de pays comme la Croatie, l’Estonie et Chypre). Et lors du prochain resserrement des quotas en 2021, la situation pourrait encore s’aggraver si ce problème n’est pas résolu.

Pour ne pas compromettre la lutte contre le réchauffement climatique, il est impératif de démanteler le marché noir de HFC.

Comment y parvenir? En:

  • Identifiant les sources d’approvisionnement
  • Identifiant les bénéficiaires du marché noir
  • Appliquant la loi
  • Soutenant ceux qui la mettent en œuvre